Informations régionales

Toute l'actualité de votre région est sur Radio Dreyeckland, avec des articles sur les thématiques qui vous concernent, mais également des replays.

Mercredi 14 avril 2015 - Les faits du soir

CC / Wikimedia

Des médecins alsaciens viennent de lancer une pétition pour alerter les pouvoirs publics sur les dangers des pics de pollution à répétition à Strasbourg

Ils sont 67 médecins et praticiens hospitaliers à avoir signer une pétition réclamant des mesures d’envergure pour améliorer la qualité de l’air à Strasbourg. Ces représentants du corps médical sont inquiets des épisodes de pollution à répétition et veulent, avec cette pétition, pousser les pouvoir publics à agir.

Pour participer au débat, 10 propositions accompagnent cette pétition intitulée « Strasbourg respire », parmi lesquelles l’interdiction des véhicules particuliers polluants dans toute la ville comme les voitures au diesel ou encore revoir les procédures d’information et d’alerte aux populations.

-> La pétition et la liste des propositions est à consulter ici

 

Une qualité de l’air qui a également une influence sur la santé des sportifs de l’Eurométropole. Un nouveau dispositif de sport-santé vient d’être lancé : « Vitaboucle » c’est son nom. Il s’agit de quatre circuits qui permettent de combiner pratique physique et exercices de musculation grâce au mobilier urbain. Des boucles, d’où leur nom, qui font de 6,5 à 8,2km de distance et sur lesquelles on marche, on court ou on pédale jusqu’à des aires d’agrès fixes disposées souvent dans des espaces verts et des parcs. 

 

Au chapitre économique, son avenir n’était suspendu qu’à un fil en 2012, lors de sa reprise par le groupe belge Punch… Aujourd’hui, l’usine qui occupe les locaux appartenant auparavant à General Motors prévoit d’embaucher massivement. Selon des éléments annoncés hier en interne mais à prendre encore au conditionnel, Punch prévoirait d’investir 80 millions d’€ pour développer son site du Port du Rhin et créer 300 à 400 emplois dans les 2 ans.

 

En bref, sur la route, un camion qui transportait de l’engrais s’est renversé cet après-midi, sur la RN13bis longeant le lac de Kruth. Le conducteur de l’ensemble routier a pu s’extraire de sa cabine avant qu’un début d’incendie n’éclate, rapidement circonscrit par les pompiers. Un défaut des freins pourrait être à l’origine de cet accident qui n’a pas occasionné de pollution.

A Waldighoffen, un incendie a éclaté dans les combles d’une maison occupée par une septuagénaire. L’occupante a été intoxiquée sérieusement par les fumées. Elle a été rapidement prise en charge par les secours. Son état est stable mais son habitation très endommagée. La vieille dame sera relogée.

 


Le texte de la pétition

Pollution de l'air et Santé

Les dernières données publiées confirment l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé des habitants des grandes villes :

Le Centre international de recherches sur le cancer de l'OMS de Lyon a décidé le classement desparticules fines comme cancérogènes certains.

La relation entre l’exposition aux particules fines, la morbidité et la mortalité cardio-vasculairesavait été établie par les travaux de l’American Heart Association ; l’étude européenne Aphekom la confirme. Une étude récente parue dans « Circulation » démontre encore que les femmes habitant à moins de 50 m d’un axe routier auraient 38 % de risques de plus de morts subites cardiaques par rapport à celles qui vivent à plus de 500 m.

Habiter à proximité du trafic routier pourrait être responsable d’environ 15 à 30% des nouveaux cas d’asthme (et allergies) chez l’enfant et, dans des proportions similaires, voire plus élevées, de pathologies chroniques respiratoires et cardiovasculaires chez l'adulte.

Ces considérations valent pour toutes les villes mais encore bien plus pour Strasbourg où les conjonctions géographiques et climatiques en font une ville (et au-delà une région) extrêmement sensible avec des niveaux de pollution parmi les plus élevés de France.

Nous, médecins strasbourgeois, refusons l’indifférence face à ce problème de santé publique. Nous alertons les pouvoirs publics sur la gravité de la situation et demandons que la santé de nos patients soit reconnue comme une priorité dans les décisions relatives à la pollution de l’air.

Nous demandons à l’Etat et à la Ville de Strasbourg, à la préfecture et à l'ensemble des collectivités d’agir efficacement pour améliorer la qualité de l’air.

Nous appelons à une réglementation plus protectrice de la santé de la population, en accord avec les données scientifiques actuelles.

 

Les 11 propositions

1) Interdire en ville les poids lourds et vieux bus diesel, en particulier ceux qui ne sont pas aux normes Euro5-6, mesure qui sera appliquée à Paris dès Juillet 2015.

Passage de toute la flotte de bus, utilitaires de la CUS, HUS en véhicules hybrides ouélectriques

Limiter les utilitaires polluants en ville avec plusieurs leviers possibles :

  • Mise en place d’une plateforme de livraison à l’entrée de la ville puis développement des véhicules électriques, vélo cargo..
  • Mise en place d’un service de location d’utilitaires propres
  • Amélioration du rendement : actuellement, beaucoup de ces utilitaires ne sont remplis qu’au tiers, grouper les livraisons par quartier.

Limitation puis interdiction des véhicules particuliers polluants dans toute la ville(vieux véhicules diesel) puis interdiction progressive du diesel en ville (comme au Japon ou à Athènes) car même les nouveaux diesel émettent des PM dites ultra-fines.

Pour faciliter la mise en place de cette mesure, il conviendra de prévoir :

  • la possibilité de revoir au cas par cas (via les mairies de quartier) les politiques de déplacements car actuellement 60% des trajets de moins de 2 km se font en voiture
  • une aide au changement de véhicules
  • le développement des abonnements Citiz, Autolib par des tarifs attractifs, des abonnements de vélo ou scooters électriques
  • la possibilité d’adaptation au GPL pour certains véhicules
  • Des aides (tarif préférentiel abonnement Citiz..) seront étudiées au cas par cas pour les plus modestes qui ne peuvent se passer de leur véhicule en ville.
  • Ces mesures ne s’appliqueraient que pour les courts trajets en ville qui représentent néanmoins l’essentiel du trafic urbain.
  • Informer les automobilistes sur la nécessité de couper leur moteur à chaque arrêt, en particulier au feu de signalisation.

Limiter la circulation des taxis polluants : subventions pour véhicules taxi hybrides, électriques, bornes de recharge rapide. Cette mesure prise par la mairie de Paris ne figure malheureusement pas dans le PPA strasbourgeois.

2) Développer les pistes cyclables à l’écart des voitures, pour que les cyclistes n’aient pas à respirer l’air sorti directement des pots d’échappement. Actuellement les cyclistes qui font l’effort de ne pas polluer prennent à la fois des risques d’accident mais surtout mettent leur santé en danger en respirant encore plus de particules fines et de dérivés benzéniques.

Créer de véritables voies vertes pour piétons et cyclistes à l’écart des voitures.

  • Sécuriser les pistes cyclables, grand nombre de pistes actuellement sont trop dangereuses et freinent le développement du vélo.
  •  Etudier la possibilité de pistes cyclables le long de l’eau, et comme à Freiburg en Allemagne faire de la première couronne (Quai des bateliers….) un espace sans voiture.
  • Développer l’aide financière kilométrique pour cyclistes

3) Développer les transports fluviaux et ferroviaires (et par réseau tram)

4) Limiter en ville la vitesse à 30 km/h pour diminuer la mortalité routière et la pollution

5) Aider les futurs jeunes conducteurs à ne pas acheter un vieux diesel comme premier véhicule : aide au financement du permis si achat de véhicules propres ou participation abonnement autolib (Citiz).

6) Inciter les autoécoles qui forment les jeunes et qui effectuent de nombreux kilomètres en ville à remplacer leur flotte qui est aujourd’hui 100% diesel.

7) Modifier le déclenchement des procédures d’alerte (Préfecture), qui aujourd’hui ne s’applique que si la PM est supérieure à 80µg/m3/24h). Voir l’exemple en Rhône Alpes qui a décidé de déclencher les procédures d’alerte en cas de seuil d’information (50µg/m3) persistant.

Lors de procédures d’alerte, mieux informer la population. Encore trop de gens l’ignorent et font leur footing lors de pics de pollution. Il faut mettre des panneaux d’information dans les parcs (Orangerie, Citadelle).

8) Lors de procédures d’alerte :

  • limitation vitesse (70km/h autoroute et périphérie)
  • interdiction de circulation des véhicules les plus polluants et circulation alternée pour les véhicules aux normes euro 5-6. Cette mesure qui serait efficace selon les études du PPA, doit être appliquée au plus vite.
  • Gratuité des transports en communs, des citiz, autolib, vélo etc.
  • Augmentation du nombre de trains, trams, bus (non diesels) qui seront gratuits
  •  Mise en place de covoiturage : les véhicules qui ont le droit de circuler mettront    sur un site spécialisé leur trajet afin d’organiser des déplacements groupés, en particulier pour les écoles.

Des contrôles mobiles de ces applications doivent être effectués et non des contrôles fixes (responsables d’embouteillage) tel que le prévoit la mairie de Paris.

9) Etablir une véritable campagne de santé publique pour informer des dangers de la pollution en particulier automobile.

10) Création de réseau de citoyens « capteurs » pour effectuer des mesures de pollution dans chaque arrondissement en complément des études classiques de l’ASPA, cette initiative sera mise en place à Paris.

11) Application au plus vite des recommandations du PPA en particulier concernant la pollution aux abords des grands axes routiers urbains (Autoroutes, N83, Avenue du Rhin…)

Etudier la possibilité du fret ferroviaire pour les poids lourds traversant la plaine d’Alsace, possibilité même d’un rail Franco Allemand commun pour le transit des poids lourds sur rails.

 

Consulter la liste des signataires

Dr Claude SCHIMDT (médecine génerale)

  • Dr FEGER Jean-Marie (cardiologue)
  • Dr BURGUN Genevieve (médecine génerale)
  • Dr NEFF Rachel (médecine génerale)
  • Dr SAUER Arnaud (ophtalmologue)
  • Dr ROUGERIE Fabien (médecine génerale)
  • Dr JUNG Catherine (médecine génerale)
  • Dr RABOURDIN SCHNEIDER Sophie (médecine génerale)
  • Dr L'HOTE katia (médecine génerale)
  • Dr DELACOURT Chloé (médecine génerale)
  • Dr ERNST Myriam (médecine génerale)
  • Dr CHAMBE Juliette (médecine génerale)
  • Dr SAUER Frederic (cardiologue)
  • Dr GOTTENBERG Diane (radiologue)
  • Dr GOTTENBERG Jacques Eric ( rhumatologue)
  • Dr HAMZA-BAIBOU Nabila (médecine génerale)
  • Dr. David Axelos (médecine interne, Kehl)
  • Dr RITTER Pierre (médecine génerale)
  • Dr GRAPPIN Dominique (médecine génerale)
  • Dr CARRIERE Thierry (cardiologie)
  • Dr TRENS Olivier (radiologue)
  • Dr KLEINKLAUS Jean Philippe (radiologue)
  • Dr DRAGHICI Silviu (radiologue)
  • Dr DRUTEL Alain (médecine génerale)
  • Dr LESCOUTE Monique (médecine génerale)
  • Dr HIS Claude (médecine génerale)
  • Dr HEIMBURGER Carmen (gynécologue)
  • Dr BOURDREL Thomas (radiologue)
  • Dr GOYAULT Gilles (radiologue)
  • Dr GOYAULT Julie (radiologue)
  • Dr HERZOG Florent (médecine génerale)
  • Dr BURGMEIER Charlotte (médecine génerale)
  • Dr BRANDT Amandine (médecine génerale)
  • Dr BLANC Fréderic (neurologue)
  • Dr MADELRIEU Aurélie (médecine génerale)
  • Dr FRANCOIS Nicolas (médecine génerale)
  • Dr SCHMOLL Laurent (ORL)
  • Dr BARTHEL Laurent (cardiologue)
  • Dr SCHAUDEL Jean Sébastien (médecine génerale)
  • Dr EBERLE François (ORL)
  • Dr REEB Françoise (angiologue)
  • Dr METZ Anne (médecine génerale)
  • Dr COLLIN Delphine (médecine génerale)
  • Dr REEB Thierry (cardiologue)
  • Dr Ruth-Caroline SCHWEITZER (pédiatre)
  • Dr VASILESCU Cornelia (radiologue)
  • Dr VASILESCU Mircea (chirurgien thoracique)
  • Dr WENNER Julie (médecine génerale)
  • Dr WIEDEMANN Daniel (médecine génerale)
  • Dr HASSANEYN Simine (chirurgien dentiste)
  • Dr Armelle SCHULLER (pneumologue allergologue)
  • Dr ANDRE Valérie (médecine génerale)
  • Dr EBERLE Véronique (chirurgien dentiste)
  • Dr DEISS Luc (médecine génerale)
  • Dr HARTMANN Bernard (médecine génerale)
  • Dr VILLEVAL Jeremy (radiologue)
  • Dr WILHELM Claire (médecine générale)
  • Dr BOUSSEKSOU Farid
  • (urgentiste)
  • Dr Orlandini-Bérard Florence (radiologue)
  • Dr CHARLES Pascal (pneumologue)
  • Dr DUPLAY Camille (médecine génerale)
  • Dr WIM SKIBBA (anesthésiste réanimateur)
  • Dr WILLMOUTH Agnès (médecine génerale)
  • Dr EBERLE Paul (angiologue)
  • Dr CAMPOS- GAZEAU France (Onco- Hématologue)
  • Dr NARDI Annelyse (Pneumologue)
  • Dr RIGAUT Philippe (médecine génerale)
 

Laissez un commentaire

Les dernières infos

Photo Pascal Kury.

Le tennis aux IS avec la traditionnelle journée des enfants aujourd'...

Photo ADT67.

Le SlowUp d'Alsace fêtera, le 4 juin, sa cinquième année d'existence...
Cliquez et écoutez la webradio 
webradio-chansons-allemandes.png webradio-chansons-crooners.png webradio-chansons-generation.png

Les émissions

La fièvre du samedi soir
  • Sevan
.Jean-Yves
  • Jean-Yves

Grille des programmes

Retrouvez
L'ensemble des programmes