Actualités régionales et nationales

BÂLE | Le Morgestreich lancé peu après 4h ce lundi matin

11 mars 2019 à 07h08 Par Pierre Maurer
Les lanternes illuminées des cliques : une spécificité de ce carnaval qui attire des milliers d'Alsaciens chaque hiver
Crédit photo : TeleBasel

Le plus grand Carnaval de Suisse a débuté ce lundi 11 mars à l’aube. Au son des fifres et à la lumière des lanternes, il va durer trois jours.

C'est un moment spectaculaire, hors du temps, que vivent des dizaines de milliers de Bâlois et d'Alsaciens depuis 4h du matin, avec le lancement du Morgestreich.

Tout commence par l'extinction de l'éclairage public à 4h du matin, accueilli par des cris de la foule

C'est ensuite le début du défilé des lanternes portées par les différentes cliques qui composent le cortège, sillonnant dans les rues de la ville

Le Carnaval de Bâle est inscrit dans l’ADN de la ville. Il est considéré comme le moteur de sa créativité culturelle et, pendant trois jours, plonge la cité rhénane dans la plus grande effervescence. Son caractère unique et sa qualité remarquable lui ont valu d’être inscrit au patrimoine mondial culturel immatériel de l’UNESCO indique le site 

Des "Drey scheenschte" au "Endstraich"

Ce carnaval si particulier dure trois jours (les "Drey scheenschte") pendant lesquels les joueurs de fifre et de tambour déguisés accompagnent leurs lanternes et leurs «sujets» en musique. Ils ne s’arrêteront qu’au moment du "Endstraich", le jeudi matin à 4 heures

A ne pas louper

Le cortège lundi et mercredi à 13 h 30 : le très populaire cortège réunit près de 12 000 participants. A pied ou sur des chars, les cliques, groupes de Guggenmusik et autres acteurs de la fête défilent alors devant plusieurs milliers de spectateurs.

Laternenausstellung (lexposition des lanternes) : du lundi soir au mercredi matin, les lanternes des cliques peuvent être admirées sur la Münsterplatz. De loin comme de près, un vrai régal pour les yeux !

Endstraich :  mercredi soir, de minuit à 4 heures du matin, les carnavaliers se donnent encore une fois à fond pour profiter pleinement de ce nouveau temps fort. Puis, le jeudi matin peu avant 4 heures, les cliques et les formations de cuivres se retrouvent à leur lieu de rendez-vous habituel pour jouer une ultime marche ou un morceau de clôture de leur choix