Actualités régionales et nationales

CANICULE | La pollution à l'ozone s'invite dans le Grand Est (et particulièrement en Alsace)

25 juin 2019 à 13h53 Par Pierre Maurer
La pollution à l'ozone est générée par "le trafic automobile, les activités industrielles et résidentielles" affirme ATMO Grand Est
Crédit photo : PxHere

Le pic de canicule n'est pas encore atteint que déjà l'ozone s'en mêle... ATMO Grand Est déclenche ce mardi sa "procédure de recommandation" qui concerne la pollution à l'ozone. Cette situation devrait se dégrader demain dans les deux départements rhénans en raison d'une nouvelle hausse des températures attendue.

Cet épisode de pollution de type « estival » est "lié à l’ozone, d’origine secondaire, formé notamment à partir de composés organiques volatils et d’oxydes d’azote" précise ATMO Grand Est.

La pollution provient de la combinaison d’activités humaines (trafic routier, industries, résidentiel,…) et d’un fort rayonnement solaire associé à des températures élevées. Les polluants précurseurs sont des composés organiques volatils (COV) et des oxydes d’azote, provenant notamment des activités humaines de secteurs tels que trafic routier, l'industries, le résidentiel, etc.

Le Haut-Rhin et le Bas-Rhin sont les premiers départements concernés ce mardi par le dépassement du seuil d'information et de recommandation à la population. La situation pourrait perdurer demain sur ces départements, de même que sur d'autres limitrophes. " La procédure d'information et de recommandation sera déclenchée sur la majorité des départements de la région Grand Est (Aube, Haute-Marne, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges)" met en garde l'association.

La pollution à l'ozone touche les personnes sensibles

Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques... ATMO Grand Est met en garde plus spécifiquement ces personnes. L'association conseille :

• Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort

• Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant

• Evitez les sorties durant l'après-midi lorsque l'ensoleillement est maximum

• Evitez les activités physiques et sportives intenses(dont les compétitions) en plein air

• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé

Recommandations en matière de transports

Évitez l'utilisation de la voiture en solo en recourant aux transports en commun et au covoiturage. Hormis pour les personnes les plus sensibles à la pollution, l'usage du vélo ou la marche à pied ne sont pas déconseillés. Les entreprises et administrations sont invitées à adapter les horaires de travail pour faciliter ces pratiques. Le recours au télétravail est également recommandé.

Sur la route, adoptez une conduite souple et modérez votre vitesse. Il est conseillé sur les tronçons limités à plus de 70km/h d’abaisser de 20km/h sa vitesse sans descendre en dessous de 70km/h.