Actualités régionales et nationales

CHANTIER | Entre Ittenheim et Strasbourg, les travaux débutent pour permettre aux bus de disposer d’une voie réservée

14 août 2019 à 08h33 Par Pierre Maurer
Vue sur la RN4 devenant A351 vers Strasbourg, depuis la RD228
Crédit photo : DR DREAL

4 ans : c’est la durée des travaux qui vont impacter la RN4 et l’A351 entre Ittenheim et Wolfisheim à compter du 26 août. Un nouvel aménagement en 2x2 voies va être réalisé avec une voie supplémentaire réservée aux bus interurbains.

La patience des automobilistes eurométropolitains est décidément mise à rude épreuve. Travaux d’été, fermetures (ou déviations) d’axes en raison des travaux du GCO… Pour celles et ceux qui dépendent de leur voiture au quotidien pour aller travailler, arriver à l’heure tient parfois du miracle.

Cette nouvelle zone de travaux à l’ouest de Strasbourg ne va donc certainement pas aider tous les pendulaires à rejoindre Strasbourg sans stress.

Premiers coups de pioche le 26 août

Ce chantier d’ampleur permettra, à son terme, au TSPO (Transport en Site Propre de l’Ouest strasbourgeois) de disposer d’une priorité de circulation sur l’ensemble du tracé entre Wasselonne et l’entrée de Strasbourg.

Actuellement, seuls les aménagements réalisés par le Conseil Départemental du Bas-Rhin entre Wasselonne et l’entrée ouest d’Ittenheim permettent aux cars d’être prioritaires ou d’évoluer en site propre.

Avec les travaux qui démarrent, l’État entend « faire sa part » du travail en élargissant la RN4 à 2x2 voies et en ajoutant une voie réservées aux transports en commun de chaque côté jusqu’à l’entrée de Strasbourg sur l’A351

Voie réservée.png (143 KB)

La première phase des travaux consiste en l’élargissement de la chaussée entre la sortie est d’Ittenheim et la déviation provisoire du COS sur la RN4. Un giratoire sera également créé à cet endroit.

Afin de limiter les impacts sur la faune et les habitats, les travaux ont commencé mi-juillet par la pose de clôtures temporaires autour de l’emprise chantier.

Dès le 26 août, ces travaux démarreront et seront réalisés par demi-chaussée. Ainsi, deux voies (une pour chaque sens de circulation) seront maintenues sur la chaussée Nord pendant que les travaux seront réalisés sur la chaussée Sud et vice-versa.
Ces travaux nécessiteront une limitation de vitesse à 50 km/h. Les travaux seront réalisés en coordination avec les travaux du COS, ce qui permet d’éviter toute gêne supplémentaire à la circulation.

La fin de cette première tranche de travaux est prévue en février 2021.

tracé première phase.png (54 KB)

4 ans de travaux prévus

La deuxième phase du chantier portera sur la section entre l’échangeur du GCO et le basculement de la RN4 sur l’A351. Cette phase permettra de continuer l’élargissement de la chaussée mais aussi de construire un échangeur permettant la liaison dans les deux sens avec la RD228. Actuellement, le carrefour qui existe à cet endroit est complexe. Il sera remplacé par un aménagement plus fluide et sécurisé, qui sera réalisé entre mars 2020 et juillet 2021.

Enfin, la dernière tranche des travaux portera sur l’élargissement de la section autoroutière A351, entre Wolfisheim et l’entrée à Strasbourg, à hauteur des bretelles d’accès au centre-ville et à l’A35.

Sur ce tronçon, la bande d’arrêt d’urgence (BAU) sera élargie pour permettre aux bus de l’emprunter et des stations protégées seront construites à même l’autoroute pour permettre une correspondance des bus avec le réseau CTS

Station Eluard.png (607 KB)

Cette dernière tranche de travaux doit être réalisée entre le mois de mars 2021 et le mois de juillet 2023.

Ce vaste chantier impactera la circulation tant des bus que des voitures mais la DREAL entend maintenir le nombre de voies de circulation pendant les travaux. Celles-ci seront dévoyées au nord ou au sud des zones en travaux, en fonction de l’avancée des opérations.

Le montant de l’opération de la première phase est fixé à 36 millions d’euros, co-financés par l’État (50 %), la Région Grand Est (20,4 %), le Département du Bas-Rhin (20,4 %) et l’Eurométropole de Strasbourg (9,2 %).