Actualités régionales et nationales

DEUX-RIVES | Les secteurs Starlette et Citadelle en plein réaménagement… grâce à des péniches !

20 mars 2019 à 12h21 Par Pierre Maurer (mis à jour le 20.03.2019 à 16H03)
Des installations provisoires vont permettre d'acheminer et évacuer la terre à traiter
Crédit photo : PM/RDL

Pour transborder la terre d’un secteur à l’autre, des rotations de péniches sont assurées grâce à un partenariat entre le Port de Strasbourg et VNF. 263000 m3 de terre vont être traités par voie fluviale dans les trois ans, permettant d'éviter 8000 trajets en camion !

Le développement des îlots Starlette et Citadelle, au cœur du Port du Rhin à Strasbourg, entre dans une phase active. Après quinze ans d’incertitudes et de projets divers, les travaux sont désormais lancés pour bâtir les 3000 logements prévus d’ici une dizaine d’années.

A l'ouest, sur la presqu'île de la Citadelle, un nouveau quartier est déjà en cours de construction. 1200 logements doivent être livrés sur d'anciens terrains occupés par le siège du Port et par des ateliers. A l'est, l'espace le plus vaste a accueilli durant plus d'un demi-siècle l'usine de fabrication de briquettes de charbon Starlette. Sur cette zone, 1800 logements vont être construits, articulés autour des rues qui seront également créées, des espaces communs et des quais.



Une photo de l'usine Starlette prise en 1982 (photo DNA Boîte à Images – ArchiWiki Strasbourg)

Des logements à la place d’une ancienne fabrique de briquettes de charbon

Situé en plein cœur industriel de l’axe des 2 Rives, ces deux espaces séparés par un ancien bassin de desserte du Port totalisent une surface de 74 hectares. Il faudra près d'une décennie pour aménager le quartier dans sa totalité.

Aujourd’hui, l’heure est au terrassement et à la valorisation des sols. D’un côté, on extrait les sols naturels (qui ont été préservés à 3m de profondeur) ; de l’autre, on créée des sols fertiles qui seront utilisés à différents stades de l’aménagement des terrains.

« L'échelle du projet est vraiment conséquente » détaille Delphine Lacroix, la directrice de l’aménagement à la SPL des 2 Rives. « Près de 263 000 m3 vont être traités pour répondre à la mise en état sanitaire des sols. »

Cette opération est nécessaire car elle doit permettre « de produire des sols fertiles mais aussi des sols de structure, nécessaires pour construire les rues, les trottoirs ou encore l'ensemble des voiries » se félicite la responsable.

Des péniches au lieu de camions

Pour transborder les milliers de tonnes de terre d’une rive à l’autre, pas de camions mais un ballet de péniches. Le Port Autonome et VNF ont mis en place ce mode de desserte permettant de convoyer au plus près les importants volume de terre.


L'emprise des travaux sur Starlette, avec le poste de chargement/déchargement (photo PM/RDL)

Le recours au transport fluvial permettra un gain de temps, de générer moins de pollution et surtout de faire circuler bien moins de camions sur l’axe déjà surchargé qu'est l’avenue du Rhin. Grâce aux rotations des péniches, 8000 trajets en camion pourront être évités.