Actualités régionales et nationales

EUROCOLLECTIVITÉ | Un pas de plus franchi par les départements ce lundi

04 février 2019 à 14h58 Par Pierre Maurer (mis à jour le 4.02.2019 à 17h05)
Le conseil départemental du Bas-Rhin réuni en plénière ce lundi 4 février.
Crédit photo : PM/RDL

Ce lundi était une journée décisive pour l'avenir de la collectivité européenne d'Alsace. Les deux conseils départementaux ont jeté les bases de la future entité. Prochaine étape : la délibération du comité de massif des Vosges ce jeudi.

A Colmar, les élus doivent adopter le texte en milieu d'après-midi. A Strasbourg, cela s'est fait en début de matinée. Les deux assemblées se sont réunies et ont lancé les débats avant de procéder au vote.

A Strasbourg, une heure de débat plutôt calme

Les conseillers départementaux bas-rhinois ont au final adopté à une très large majorité (40 voix pour et 6 contres, celles des élus socialistes) la délibération tant attendue. Après un processus de consultation lancé l'an dernier, une formalisation des attentes des alsaciens puis d'âpres tractations avec le Gouvernement, le chemin est maintenant tracé grâce à l'adoption de ce texte.

Frédéric Bierry, le président du conseil départemental du Bas-Rhin, joue tout de même la carte de la prudence

"Aujourd'hui, il faut rester prudent. C'est une confiance avec vigilance que l'on donne au Gouvernement. Ce texte de loi doit bien traduire la volonté des Alsaciens (...) Nous, les départementas, avons fait notre part. Maintenant, il va y avoir le texte de loi et nous allons avoir besoin des parlementaires alsaciens pour accompagner cette démarche. Nous leur faisons confiance (...) Je reste optimiste, nous avons franchi un pas important."
Frédéric Bierry, président du conseil départemental du Bas-Rhin

A Colmar, le débat en cours

Les élus haut-rhinois se sont réunis à partir de 14h30 à Colmar. Après une petite heure de débats, la délibération a été adoptée à l'unanimité.

"Pour nous tous aujourd’hui, je crois, la guerre entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin est dépassée. Avec la CEA, L’Alsace n’est plus un souvenir, mais un horizon pour 2021."
Brigitte Klinkert, présidente du conseil départemental du Haut-Rhin

Prochaine étape : la délibération du comité de massif des Vosges prévue ce jeudi 7 février.