Actualités régionales et nationales

GASTRONOMIE | Plus que 2 étoiles au Michelin pour l'Auberge de l'Ill ?

21 janvier 2019 à 08h44 Par P.M. et P.K. (mis à jour le 21.01.2019 à 10h17)
Les berges de l'Ill accueillent la terrasse du prestigieux restaurant
Crédit photo : Google Maps

Valse d'étoiles annoncées, ce lundi, dans la gastronomie française, avec la publication du nouveau guide rouge Michelin. Parmi les grands perdants figurerait l’Auberge de l’Ill, à Illhaeusern, rétrogadée à deux étoiles.

Un grand coup de casserole sur la tête... Voilà ce qu'on dû ressentir les grands chefs auxquels le Michelin a présenté la (mauvaise) note ce week-end. Le nouveau palmarès a un goût plus qu'amer chez plusieurs d'entre-eux, y compris en Alsace.

« Il n'y a pas de manière douce d'abandonner sa troisième étoile. La perte du Graal est une douleur profonde et éternelle » écrivent nos confrères du Point, ce lundi matin. Ce sont eux qui affirment que le fleuron de la gastronomie alsacienne, l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, va perdre sa troisième étoile.

Décrochée en 1967 par le père de Marc Haeberlin, Paul, ce troisième macaron n'avait jamais quitté la devanture de la charmante auberge installée le long des rives de l'Ill.

« Une désillusion pour Marc Haeberlin, 65 ans, qui avait repris le flambeau de son père en continuant à mettre sur le devant de l'assiette les grands classiques de l'Auberge de l'Ill tout en insufflant sa vision contemporaine » affirme Le Point.

L'Auberge de l'Ill Il était le deuxième restaurant le plus titré avec 3 étoiles au Michelin, juste derrière l'Auberge du Pont-de-Collonges de feu Paul Bocuse.

D'autres grands noms déchus

Parmi les autres perdants de cette édition, on trouverait Marc Veyrat. Le chef de La Maison des bois à Manigod (Haute-Savoie) serait, lui aussi, rétrogradé à deux étoiles... seulement un an après avoir décroché le troisième macaron.

Le palmarès 2019 du Guide Rouge sera annoncé cet après-midi depuis Paris.