Actualités régionales et nationales

GEISPOLSHEIM | Le domicile du maire recouvert d'inscriptions haineuses

10 octobre 2019 à 12h26 Par Pierre Maurer (mis à jour 10.10.2019 à 13H51)
L'entrée de la commune de Geispolsheim, dans l'Eurométropole
Crédit photo : Havang(nl) / CC0 / Wikimedia Commons

Des inscriptions haineuses, anti-migrants et antisémites ont été découvertes ce matin au domicile privé de Sébastien Zaegel, maire de Geispolsheim selon la Préfecture. Des dégradations qui s'ajoutent à une liste déjà longue de faits similaires relevés ces derniers mois...

Des messages à caractère antisémite, anti-migrants et dégradant ont été découverts ce matin sur le mur du domicile de Sébastien Zaegel, maire de Geispolsheim.

Ce sont les gendarmerie de Geispolsheim qui sont arrivés les premiers sur les lieux, alertés par l'élu. La brigade de recherche de Strasbourg et la section de recherche devraient être chargés des investigations selon nos confrères des DNA.

  La maison et un véhicule visés

Le domicile n'a pas été le seul élément à être visé par le/les auteur(s) de cet acte. "Le véhicule utilitaire de son fils, stationné au domicile de ses parents, a également été vandalisé" rappelle le quotidien régional.

Maire depuis 25 ans de cette commune de 7500 habitants, Sébastien Zaegel est également élu départemental et vice-président de l'Eurométropole en charge des questions foncières.

  Condamnations unanimes

Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est et préfet du Bas-Rhin, a été le premier à condamner "avec la plus grande fermeté cet acte intolérable (...) La haine n’a pas sa place dans notre société et ces démonstrations d’intolérance et de rejet de l’autre ne sauraient remettre en cause l’engagement de l’État à accueillir les personnes qui, compte tenu des risques pesant sur elles et leur famille, nécessitent d’être protégées (...)"

De son côté, le président de l'Eurométropole, Robert Herrmann, a aussi assuré de son soutien son collègue, en ajoutant que "contre cette expression de haine, il nous faut réitérer notre foi en une société ouverte, accueillante, respectueuse du droit international, éclairée par les leçons de l’Histoire, où chacun peut avoir sa place ».

Les inscriptions découvertes à Geispolsheim viennent d'ajouter à la liste déjà longue de celles trouvées à Forstheim ou encore Steige ces derniers jours.