Actualités régionales et nationales

GŒRLINGEN (67) | Un professeur des écoles placé sous contrôle judiciaire pour des attouchements sur mineurs

07 mai 2019 à 10h07 Par Pierre Maurer (mis à jour le 07/05/2019 à 11h40)
Goerligen est une petite commune d'Alsace Bossue, non loin de Sarrebourg.
Crédit photo : Fond de carte Wikimedia Commons / Infographie RDL

Ce village d'un peu plus de 200 habitants est sous le choc. Plusieurs parents d'enfants scolarisés dans l'école du village ont porté plainte contre un enseignant. L'homme a reconnu des attouchements sur 8 fillettes scolarisées en classe de CM1-CM2. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Le parquet de Saverne a ouvert une enquête en fin de semaine dernière à l'encontre du professeur des écoles de la commune de Goerlingen (67), en Alsace Bossue. La justice reproche à cet homme de 29 ans d'avoir commis des attouchements sexuels sur huit élèves de l'école dans laquelle il enseignait.

Selon une source proche de l'enquête, les victimes sont des filles âgées de 9 à 11 ans, scolarisées dans des classes de CM1 et CM2.

L'enseignant a reconnu les faits

A la suite des témoignages de plusieurs parents, l'enseignant visé par les accusations a été présenté à un juge d'instruction dimanche après-midi. Selon nos confrères des DNA, l'homme "a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître dans le secteur, de rentrer en contact avec des mineurs, d’exercer un métier en lien avec des enfants. Il est également soumis à une obligation de soins et sera convoqué ultérieurement devant le tribunal correctionnel de Saverne."

Une nouvelle enseignante a été nommée dès hier en remplacement dans l'école de Gœrlingen. Elle était accompagnée d'une psychologue. Le rectorat de l'académie ajoute, dans un communiqué, que cette dernière est également accompagnée d'une infirmière. Les deux professionnelles seront présentes dans l’école toute la semaine "pour recevoir et soutenir les élèves, les parents et les adultes de l’établissement qui en feraient la demande."

Une réunion à huis clos d'information aux parents s'est tenue en fin de journée, en compagnie de membres du rectorat et de la gendarmerie.