Actualités régionales et nationales

HOMMAGE | Deux mois après l'attentat, les proches se souviennent.

08 février 2019 à 12h07 Par Jeanne Leroy (avec P.M)
Affiche de l'événement organisé à Strasbourg samedi
Crédit photo : Sherley Freudenreich / maxencer.com

Après le grand rassemblement place Kléber le 16 décembre dernier, un nouvel hommage sera rendu samedi aux victimes de l’attentat de Strasbourg. Nous avons rencontré Claire Audhuy, une des organisatrices.

Claire Audhuy, directrice artistique de"Rodéo d’âme" et auteure de nombreux ouvrages, nous a rencontrés hier. Elle est venue nous parler d’un hommage aux victimes de l’attentat perpétré par Cherif Chekatt à Strasbourg en décembre dernier. Il se tiendra ce samedi 9 février en l’église St Thomas.

Amie de Bartek, l’une des victimes de l’attaque, Claire Audhuy explique comment ce qui se voulait être un hommage à son ami s’est étendu à l’ensemble des victimes.

Quelques jours après l’attentat, elle avait convié quelques amis de Bartek . « On s’est retrouvé à une quarantaine », raconte-t-elle. « Et sur ces quarante il y avait au moins 25 associations présentes ». Tous se sont alors aperçus des multiples facettes de leur ami disparu : « On s’est rendu compte que Bartek, il fallait le mettre tout de suite au pluriel et que tous nos Bartek ne rentraient même pas dans une toute petite salle ».

 « Essayer d’avancer tous ensemble »

Ils ont alors ensemble conçu un événement les rassemblant tous, et le projet s’est ensuite étendu à tous ceux qui avaient été, d’une manière ou d’une autre, touchés par ce drame.

Ainsi, un après-midi et une soirée d’hommage furent créés.

Les activités seront variées, diverses : « il y aura de la musique traditionnelle afghane, il y aura des danses traditionnelles polonaises, des débats philo, des associations pour l’accueil des migrants(…) Tout ce qui composait toutes ces riches personnes qui nous ont quittées ou qui ont été blessées ».

Un débat avec Georges Ferdermann – médecin-psychiatre et fondateur du cercle Menachem-Taffel -aura lieu, sur la résilience et le pardon, choses qui semblaient importantes aux amis de Bartek. 

« On parle vraiment d’humanité, d’essayer d’avancer tous ensemble », ajoute Claire Audhuy. En plus de l’aspect de la mémoire, c’est ce message qui doit rester.

Le programme de l'événement

L’événement se déroulera en l’église St Thomas, à Strasbourg. Il débutera à 15h et s’achèvera à 01h du matin. L’après-midi sera un moment où « la parole doit circuler ». Les visiteurs auront la possibilité de laisser un mot.  « C’est pas forcément facile de prendre la parole, et de trouver la force de le faire devant tout le monde », déclare Claire Audhuy. C’est pour cela qu’un « crieur public » les lira.  Des animations pour les enfants sont mises en place, des lectures, de concerts… Et ce tout l’après-midi.

A partir de 20h aura lieu le « Grand Concert », moment plus axé sur le recueillement, où seront présent le plus d’intervenants : 350 artistes seront présents. Dès 22h, la soirée se poursuivra de manière plus festive, avec de la danse, de la musique…

Il est cependant recommandé d’arriver un peu en avance afin d’assister au « Grand Concert », le moment le plus prisé.