Actualités régionales et nationales

SOLIDARITÉ | Né avec une malformation des oreilles, Evan espère se faire bientôt opérer aux États-Unis

10 octobre 2019 à 10h20 Par P.M. avec P.K. (mis à jour le 10.10.2019 à 14h51)
Evan entouré de ses parents Lætitia et William,
Crédit photo : avec l'autorisation de l’Alsace / Florian ZOBENBIEHLER

Ce petit Sundgauvien âgé de 7 ans est sourd en raison de cette malformation. Une clinique américaine pratique la reconstruction des oreilles mais les tarifs sont très élevés. Les parents du jeune garçon appellent à la solidarité.

Né avec une malformation touchant ses deux oreilles, Evan est sourd. Un sacré handicap lorsqu'on a que 7 ans ! Depuis sa naissance, ses parents se battent pour qu'il puisse suivre une scolarité classique, ce qu'Evan réussit à faire : il est aujourd'hui au CE1.

  Un bandeau appareillé

Sa malformation touche ses deux oreilles. Pour lui permettre de distinguer des sons, un bandeau équipé d'un appareil auditif externe ne le quitte jamais. Fragile, peu pratique et pas esthétique, c'est une solution de fortune pour Evan. Lui et ses parents espèrent pouvoir passer par la chirurgie désormais pour améliorer l'appareillage et retrouver des oreilles !

Le problème, c'est que cette opération se pratique outre-Atlantique et coûte très cher. L'été dernier, une autre fillette du Sundgau, Salomé, a fait le voyage pour bénéficier de cette intervention.
Réalisée avec succès, elle lui permet désormais de gagner près de 50% d'audition selon ses parents, interrogés par les DNA dernièrement.

  Des frais colossaux pour la famille d'Evan

Lætitia et William, les parents d'Evan, espèrent que leur fils va pouvoir bénéficier du même traitement et des mêmes soins... L'opération aux deux oreilles, les soins de suite et les frais de déplacement/hébergement s'annoncent particulièrement onéreux. Rien que la partie chirurgicale représente la bagatelle de 131.000€

Pour financer cette somme, la famille s’appuie sur l'association Salomé et l’oreille d’un ange qui avait déjà œuvré pour Salomé. Vente sur les marchés, organisation d'événements : tout est bon pour récolter des fonds.

Une cagnotte Leetchi a été ouverte pour permettre à toutes et tous d'aider Evan et sa famille. En novembre, une marche aux flambeaux sera également organisée à Obermorschwiller.