Actualités régionales et nationales

STRASBOURG | Camille, jeune restauratrice, fait son propre fromage « Pour de bon » !

12 août 2019 à 13h07 Par Pierre Maurer
A Strasbourg, à deux pas du Palais-U, cette jeune entrepreneuse a lancé son restau-fromagerie. Une première dans la capitale alsacienne...
Crédit photo : PM/RDL

3m² : c'est la superficie du laboratoire installé en plein cœur du restaurant « Pour de bon », quai des Pêcheurs à Strasbourg. C'est dans ce lieu qui vient d'ouvrir que Camille Dorsemans propose ses fromages élaborés à partir de lait d'Alsace et fabriqués sur le quai ! Rencontre... savoureuse.

La simplicité, la convivialité, l'impression d'être chez soi... Camille Dorsemans tente depuis le mois de juillet un pari inédit encore à Strasbourg : fabriquer son propre fromage dans son restaurant et servir des plats à base de sa production.

De Paris à Strasbourg en passant par... l'Australie !

« Pour de bon », c'est le nom de son petit restaurant, « car ça y est, je me suis lancée pour de bon ! » affirme-t-elle, un sourire aux lèvres. Il faut dire que ce n'était pas une évidence pour Camille qui a suivi une licence d'arts-appliqués à Strasbourg avant de partir ensuite à Nîmes pour y étudier le design. Mais le monde agricole et la fromagerie l'attirent... et lui font claquer la porte de sa formation au bout d'un an.

Devanture Camille.png (1.06 MB)
Camille Dorsemans et la devanture de son restaurant-fromagerie, quai des Pêcheurs [PM/RDL]

S'en suit une période de découverte du monde agricole à l'étranger. « Je suis partie en Australie pour me former dans le fromage. J'ai travaillé dans des fermes, des épiceries, des fromageries... » Le retour en France se veut intense également pour Camille, qui a pris des cours auprès du « meilleur ouvrier de France fromager, Laurent Dubois »

Le temps de trouver un local à Strasbourg a pris encore quelques mois, que Camille a mis à profit pour travaillé dans plusieurs fermes alsaciennes.

Du « Quai'membert » et du fromage de chèvre frais coulant

La devanture bleu et gris tranche avec les autres façades du quai aux couleurs plus pastel... A l'intérieur, une vingtaine de couverts sont dressés. Les murs blancs tranchent avec la déco chinée et les tables et chaises dépareillées.

Dans les assiettes, Camille propose des fromages frais ou affinés de sa fabrication. « Je me suis inspiré du nom de fromages AOP comme le Quai'membert (en référence au Camembert, ndlr). Mais je change également les formes et les goûts en réalisant des dômes, des petits vaches et des petits chèvres ».

Fromages.png (1.13 MB)
Les fromages fabriqués sont visibles en vitrine... pendant que les autres sont affinés [PM/RDL]

Mais c'est du côté des fromages frais que la créativité de Camille s'exprime. « J'ajoute dans ces fromages de l'huile d'olive ou encore des fleurs séchées provenant des Vosges ou jardin de ma grande-tante » !

La jeune femme favorise donc les fournisseurs locaux, tout comme pour ses vins ou son pain, dont le boulanger se situe à l'autre extrémité du quai, à côté de l’église St Guillaume.

On peut manger midi et soir mais aussi acheter les fromages à emporter, de même que des formules. Camille ambitionne maintenant de se faire connaître, de développer sa carte et de travailler davantage avec des restaurateurs du quartier.